Citation – Les Affranchis

Une petite pensée pour les promos qui ont eu leurs résultats de partiels, en leur souhaitant le moins de rattrapages possible. D’ailleurs en parlant de rattrapages, si vous n’avez pas vu Les Affranchis (Goodfellas pour nos amis anglophones …), c’est le moment de vous y mettre.

Cette semaine, l’équipe de Média ESDES vous propose un classique de Scorsese retraçant la vie d’Henry Hill gangster à sa grande époque et indic’ par la suite. Un casting au top, une réalisation impeccable, et des répliques machos ! Que demander de plus ?

10. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être un gangster.

Un véritable plan de carrière !

9. Un jour, un gamin du quartier a porté les courses de ma mère jusqu’à la maison. Vous savez pourquoi? Par respect.

 

8. Comme je voyais les choses, tout le monde s’en ramasse une un jour ou l’autre.

Perspicace le gars …

7. Al Capone disait toujours : « On obtient tellement plus de choses en étant poli et armé qu’en étant juste poli. »

 

6. T’es toujours en retard, même pour ton enterrement tu étais à la bourre *Bam*

retard

On se lassera jamais de ces punchlines bien grasses avant une exécution de sang-froid.

 

 

 

5. Et quand les flics ont affecté tout un régiment pour piéger Jimmy, qu’est-ce qu’il a fait ? Il les a pris comme associés.

Sacré Jimmy, on aurait dû l’envoyer en Master Marketing !

4. Putain, il y est vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans ce bar, encore un peu plus et il se transforme en tabouret.

Tant qu’on aura des comptoirs, on aura des héros ! C’est dire si on est bien entouré à la catho.

3. Jamais balancer les copains et toujours fermer son clapet.

mouth shut.gif

 

Vous savez ce qu’on dit sur les balances dans le milieu ?
Elles font pas le poids …

 

2. Ces petits saints, avec leur boulot de merde et leur salaire de clodo, qui se tapaient le métro et s’angoissaient pour les fins de mois, c’étaient des zéros. Des poires. Ils avaient rien dans le froc.

Maintenant vous savez à quoi vous attendre à la sortie de vos études …

1. J’ai demandé à ma femme : « Où veux-tu aller pour ton anniversaire ? ».Elle m’a répondu : « Je veux aller quelque part où je ne suis encore jamais allée. ». Je lui ai dit : « La cuisine par exemple ? ».

Un cadeau efficace et toujours moins cher qu’un resto !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *