A-BUS

Dernier jour de Ski week,
Séjour plutôt tragique.
Les clés rendues, dehors,
La neige tombe drue, hardcore.
Chargés comme des mulets,
Ça sent la mauvaise journée,
Perdus à attendre les chauffeurs,
Car, au fond tu sais que le Ski Club,
N’a pas pris des Sébastien Loeb.
À la rue, ton bus pas à l’heure
Tu as des flashbacks d’hier,
Où tu t’es fait téj, peu fier,
De cette vieille boîte, le Reflexe
Qui organise Miss Raclette,
Avec sa gogo qui pue le sexe.
Donc, tu amorces une sieste,
Dans la Grotte du Yéti,
Le meilleur bar after-ski.
Il fait déjà nuit, froid extrême,
Le groupe est livré à lui-même.
Option Kebab ou igloo,
Pour encore patienter,
Jusqu’au rendez-vous.
Enfin, à l’heure du JT
Tu aperçois ce bus noir,
Mais, tu ne cries pas victoire.
Les pilotes essayent de chaîner,
Vraiment pas pro, ils font pitié ,
Avec ton car, en toncar,T’arriveras pénard, 8h plus tard.
Presque gâchée cette Ski week,
À cause de ces dangers publics.

π