Dossier spécial stage : le guide du galérien

Esdessiens, Esdessiennes,

La fin de l’année arrive ; et à l’ESDES, elle est souvent synonyme de stage. Lundi matin difficile, vendredi soir libérateur, 5 journées de votre semaine seront consacrées à découvrir la dure réalité du monde du travail. A toi qui n’a toujours pas trouvé, à toi qui enchaînera les heures supp’, ou encore toi celui à qui l’on promet «une compensation», La Pie est là pour te remonter et le moral et te préparer mentalement à cette épreuve.

Bienvenue dans la Jungle

Le monde de l’entreprise est une jungle , voici le portrait type des plus beaux spécimens que tu risques de croiser.

Philippe, le big boss, snob avec de belles promesses d’autonomie finira par regarder derrière ton épaule pour voir si tout se passe bien. Un poil perfectionniste.

Gérard, ton collègue « relou » qui t’envoie pendant une bonne heure des boules de papier histoire de te faire craquer, qui fait exprès de te débrancher ton ordi car il a besoin de la prise pour charger son téléphone et reprendre ses aventures sur Badoo.

Jessica, la nana (pour les plus corrects !) Belle brune, grandes jambes, lèvres pulpeuses et toujours en jupe ; facilement  traçable dans les couloirs grâce à son parfum agressif et exotique.

Hervé, le blagueur, parfois drôle, parfois pas, néglige son intégrité notamment avec sa fameuse vanne sur les bébés  handicapés.

Il y a toujours pire

Après un superbe week-end à la campagne, un lundi au soleil (comme dirait notre cher Claude) je retourne bien relax à mon stage en tant que vendeuse. Dès 10h je m’aperçois que quelque chose ne va pas… J’ai une petite bosse sur la tête qui me démange… Je me dis alors que c’est juste un coup que j’ai pu percevoir lors de mes soirées déjantées.

Les heures passent et cela me gratte de plus en plus, bizarre ! C’est alors que je demande à un collègue de regarder : « surtout ne t’inquiète pas mais il faut que tu files vite voir l’infirmière ». L’adrénaline monte très rapidement, aussi vite que j’accours dans le cabinet médical de l’entreprise.

UNE TIQUE, de la taille d’un doigt !!!!

L’infirmière, qui par ailleurs était plutôt sexy, me donna une autorisation de sortie. Une fois à la pharmacie, le pharmacien m’inspecta tel un singe puis m’indiqua l’hôpital le plus proche car les outils qu’ils vendaient n’étaient pas d’assez petites tailles… Je me dégoûtait moi-même en pensant à cette petite bête qui me suçait le sang tel un vampire !
Conclusion : le médecin réussit à me l’enlever et j’avais évité le pire, il a bien retiré la tête oufff !

Premier entretien : les fautes éliminatoires

  • Se mettre en jogging lors d’un entretien Skype
  • Mettre une chemise trop moulante (attention aux boutons qui sautent, même si c’est sexy)
  • Oublier de fermer ta braguette (histoire de pas avoir l’air con)
  • Prendre le métro ou train, et oui toujours se méfier des sacrés fonctionnaires !
  • Manger au kebab du coin avant ton entretien (et oui tu sens le mouton)

Une période sombre

La-Pie-2Une étude réalisée par un groupe de 1ère année montre l’impact du stage sur le niveau de bonheur des étudiants. Comme on pouvait le craindre, les résultats sont accablants. Mais n’ayez crainte, les premières soirées de la rentrée et le WEI vous feront remonter la pente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *