La pépite du mois – La Pie part en vacances


Chaque mois La Pie vous paie sa pépite, son coup de cœur ! Cette rubrique est ouverte à tous, n’hésitez pas à envoyer vos écrits via notre page Facebook !


La Pie vous livre son dernier numéro de l’année. Une nouvelle année qui s’achève et qui fut synonyme de grands changements pour beaucoup d’entre nous. Nous autres, premières années, sommes entrés dans un monde nouveau, en tournant la page du lycée. Nous sommes arrivés à l’ESDES sans trop savoir à quoi s’attendre… Le ton a été donné par un TOEFL et une dictée dès le jour de rentrée : studieuse allait être cette année !

Puis les étudiants de deuxième année sont entrés en jeu, enfin déguisés et prêts à tout casser dans l’amphi pour être plus précis. Ils nous ont montrés une autre facette des études. Ce nouveau visage a été plus facile à apprécier que le premier ! Le plus dur aura été de combiner les deux dimensions de cette nouvelle vie qui commence, mais la vie étudiante n’est pas de tout repos ! Le week-end de folie que nous avons vécu au WEI ainsi que les cours du lundi matin nous ont permis de comprendre à quel point concilier sorties et boulot allait être ardu.

Les soirées d’intégration nous ont permis de rencontrer beaucoup d’autres personnes, toutes plus folles les unes que les autres. On se lâche, on oublie la pression des cours et on tisse des liens qui se renforceront au cours de l’année. La preuve : presque’qu an plus tard, ceux que nous avons rencontrés en début d’année font toujours partie de nos groupes de potes, et voilà où réside la grande force de l’ESDES : des étudiants soudés !

Au rythme des soirées, des travaux de groupe et des événements organisés au sein de l’école, nous rencontrons de nouvelles personnes et les groupes d’amis se forment. Nous avons maintenant d’autres amis que ceux que nous avions au lycée. Plus les jours passaient et plus cette époque lycéenne nous semblait ancienne, révolue. Alors oui, l’adaptation fut difficile, mais aujourd’hui, après toutes les épreuves que nous avons traversées, nous pouvons être fiers du chemin que nous avons parcouru. Le rythme de cette année était loin d’être tranquille, entre les soirées, les cours, les amphis, les profs, les nouvelles têtes que nous découvrions tous les jours, la cafétéria, les machines à café, les pauses clopes, les demis à l’Alchi ou ailleurs, les soirées du jeudi soir… Même si vivre tout cela d’un coup nous coûta beaucoup, ces expériences nous ont transformé et je peux dire aujourd’hui que nous avons su traverser ce chemin miné.

Nous sommes tous aujourd’hui fiers de pouvoir annoncer que nous ne sommes plus des lycéens désormais, mais des étudiants ! Et nous sommes d’autant plus fiers de dire que nous étudions à l’ESDES où travail et folles soirées cohabitent !

-Valou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *