La blague « On s’est pas vus depuis la dernière décennie » interdite par la préfecture

Cette année, la Préfecture a choisi la fermeté : un arrêté pris ce vendredi interdit en effet toutes les « références à caractère humoristique ou à des fins de divertissement » concernant la prochaine décennie. Gage de quiétude pour certains, atteinte à la liberté d’expression pour d’autres, cette décision ne laisse en tout cas personne indifférent.

En effet, depuis de nombreuses années, de nombreux Français finissent malheureusement dans des situations embarrassantes le jour de la Saint-Sylvestre, à cause de cette plaisanterie si tristement célèbre : « À l’année prochaine ».

Cette année, on ne compte plus les récidivistes, avec toutefois cette variante, considérée comme une circonstance aggravante par la Cour de Cassation : « À la prochaine décennie », ou encore « Ça va depuis la dernière décennie ? ».

Sauf que ces criminels ont tort. Parce que…

En fait, la prochaine décennie commence le 1er janvier 2021

Eh oui… Si si, c’est vrai ! Parce qu’on compte de 1 à 10, et pas de 0 à 9. En effet, il n’y a jamais eu d’année 0 : seulement l’an 1 avant J.-C., puis l’an 1 après J.-C.

Les deux dernières décennies sont : 2001 – 2010, et 2011 – 2020 (qui n’est pas finie, nous sommes encore en 2020). La prochaine décennie sera 2021 – 2030.

Pareil pour les millénaires : le 1er millénaire commence en l’an 1 (après J.-C.) et finit en l’an 1000. Le 2e millénaire commence donc en l’an 1001 et finit en l’an 2000. Le 3e millénaire a donc en réalité commencé le 1er janvier 2001 !

Toujours pas convaincu ? On vous fait la démonstration :

1 à 100 (inclus) : 1er siècle
101 à 200 (inclus) : 2e siècle
201 à 300 : 3e siècle
301 à 400 : 4e siècle
401 à 500 : 5e siècle
501 à 600 : 6e siècle
601 à 700 : 7e siècle
701 à 800 : 8e siècle
801 à 900 : 9e siècle
901 à 1000 (toujours inclus) : 10e siècle
Et voilà, 1 millénaire d’écoulé ! Le 2e millénaire commence le 1er janvier 1001.

En revanche, pour les décennies, tout ça reste certes discutable : on peut parler d’une décennie pour désigner une période de 10 ans, sans nécessairement évoquer ces repères temporels. Par exemple, on peut parler de la décennie 2007 – 2016 (et non pas 2007 – 2017, ce qui ferait 11 ans).
Mais dans ce cas, un changement de décennie a lieu chaque année et ne devrait donc pas motiver de célébration particulière à ce sujet.

Donc tout ça pour dire que les petites blagounettes de tes amies sur Instagram, « gna gna gna #NextDecade hihi », et bah ça dégage.

Et pareil pour tes petits-enfants, qui fêteront le XXIIe siècle le 1er janvier 2100, alors qu’en fait ce sera juste la dernière année du XXIe siècle.
Sauf qu’à ce moment-là, tu seras certainement bien trop vieux et bien trop con pour leur expliquer.

Si toi aussi, tu veux lutter contre l’ignorance et la décadence de la jeunesse, alors rejoins Média ESDES ! On pourra discuter toute la nuit dans un bar sur cette passionnante bataille des siècles. Et finir par se taper dessus à coup de chaises, allez viens, ça va être cool, tu verras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *