Quand on rentre chez ses parents

Plus on goûte à la vie étudiante, moins on a envie de se replonger dans le quotidien d’un lycéen… et rentrer chez ses parents devient chiant. Mais enfin, c’est la famille, ils t’ont élevé, ils payent ton école (et tout le reste d’ailleurs)…
Quoiqu’il en soit, quand on retourne chez nos parents, nos péripéties sont souvent les mêmes, et se répètent indéfiniment. Pour le meilleur…et le moins bon !

Les PLUS

  1. Le plaisir des trajets en voiture : après toutes les galères subit dans le tram, se trouver dans la BMW confortable de papa, ça fait sacrément du bien. Pas de contrôleurs, de retard, de gamin qui chiale ou d’odeurs douteuses. Le pied.
  2. Une ribambelle de retrouvailles pleines d’émotion : celles avec ton graaaand lit, ta graaaande salle de bain, tes consoles, tes BDs, et plus que tout : un frigo reeeempli, plus que l’ensemble de tes courses du semestre réunies.
  3. L’occasion de faire une bonne grosse lessive ! Non pas que tu sois un gros sale à la base qui remet tout le temps les mêmes affaires sans rien laver, mais là, c’est pas pareil. Pourquoi? Parce que l’adoucissant ! Oui, tu sais ce que c’est, mais t’as toujours été trop radin pour en acheter toi-même.
  4. Ton palet redécouvre des saveurs plus exotiques que les pâtes carbo et te replonges en enfance. Et ces délicieux plats « homemade », t’en feras tout plein de provisions pour le retour !
  5. Evidemment, la compagnie des proches : le plaisir de pouvoir à nouveau foutre des tartes à ton petit frère sans raison apparente, l’accolade de papa, et le sourire de mamounette qui fait chaud au cœur (mais ça, on l’avouera jamais…passqu’on est des thugs).

Les MOINS

Alors, malgré tout ce confort, pourquoi diminue-t-on ces visites qui font tant plaisir à nos chers parents ?
Derrière la fameuse excuse du gain d’autonomie – souvent utilisée, mais rarement assumée – se cache de VRAIES raisons :

  1. Une flemme organisationnelle chronique (valises et billets sont une plaie)
  2. La peur de manquer l’événement étudiant de l’année (alors qu’au final, ce week-end, tu le passeras comme tous les autres : seul avec ton ordi)
  3. Un portefeuille incompatible avec toute dépense de transport (« oui mais si tu t’y prends tôt c’est moins cher » chhht, cf. les 2 autres raisons).Et c’est pas fini, il y a également des inconvénients une fois sur place:
  4. L’ennui. Si t’es chanceux, tes potes de lycée sont également en ville, et tu pourras te tenir au courant des ragots dans l’un des 3 seuls bars de ton patelin. Sinon… bah c’est compliqué. Tu en seras réduit à allumer la TV (l’angoisse) et aux tâches ménagères dont tu pensais être exempté.
  5. Enfin, et ça c’est le pire, tu devras faire face aux fameuses questions, celles qui dérangent, et auxquelles il n’y a pas de réelles bonnes réponses. Bien que légitimes, elles te donnent envie de te télé-transporter loin, très loin…

« T’ as commencé tes recherches de stage ? »   « Pourquoi t’appelles jamais ? »
« Et le permis, c’est pour quand ? »      « C’est quand que tu nous ramènes un petit copain ? » 
« T’as décidé de ce que tu voulais faire après le master? »   « C’est quoi ce découvert de 120 € ? »
 » Non mais qu’est-ce que tu fous encore sur ton téléphone ? »

« Chercher un stage? Mais j’ai pas le temps, j’dois jongler entre taf-apéro non stop, zéro minute pour me poser! J’appelle pas parce que je communique plus que via Snapchat, Facebook, Whatsapp… j’crois qu’il y a même plus cette fonction sur mon portable! Le permis, je m’en tape : le métro, c’est bien. Et puis je t’ai dit : j’ai pas de temps libre! Un copain? non mais et je ferais quoi de mes soirées si je pouvais plus choper personne? « Après le master »… tu vois à trop long terme… faut vivre au jour le jour, c’est pas du tout Feng Shui ça! Mes dépenses sont un investissement à long terme : pense à qui paiera ta retraite. Bien sûr que je suis busy h24, dans un monde globalisé, je dois être dispo tout le temps! »

Ouais, tu leur diras ça à la prochaine interrogation.

Par contre, ils viennent de t’annoncer par sms que c’est eux qui te rendent visite la semaine prochaine….PANIQUE GÉNÉRALE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *