Quel gilet jaune es-tu ?

Trop occupés à noyer votre foie dans l’alcool, vous n’avez pas suivi l’actualité ce week-end ? Nous non plus.
Apparemment les gilets jaunes c’est un mouvement de protestation populaire pour demander moins d’impôts. Ou plus, je sais plus. Bref, une histoire compliquée, à la base les gens protestaient contre la hausse du prix du permis de conduire, du coup ils ont décidé de bloquer les routes pour se venger sur les automobilistes. Ou alors je confonds, mais bon, en tout cas ce qui est sûr, c’est que c’est la France d’en bas qui manifeste, celle issue des périphéries et de la ruralité. Et avouons-le, au moins ça change des Jean-Charles étudiants en socio qui bloquent Lyon 2 avec leurs potes sarouelistes.

Curieux d’en savoir plus, nous avons mené l’enquête, pour vous préparer un petit florilège de gilets jaunes qui vous fera instantanément épouser leur cause.

 

1 – Le mort léger

Un conducteur un peu trop pressé, quelques secondes d’inattention, un moment de panique. Une mort légère est si vite arrivée. Un bassin écrasé, un ou deux membres arrachés, une mort clinique quasi instantanée… C’est propre, c’est net, c’est doux, c’est apaisant. En un mot: c’est léger. On aime.

 

2 – Karl Lagerfeld

C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie. Bon, pas toujours c’est vrai.

 

3 – Le mec juste en panne

Au mauvais endroit au mauvais moment. Pas de chance. Le genre de personne qui devait toujours tirer la carte « Allez en prison » au Monopoly.

 

4 – L’artiste

Petite choré, et puis allez, on dessine aussi des bons gros phallus par terre, histoire de réjouir un peu l’atmosphère…
En tout cas, de quoi inspirer un peu les 1A de l’année prochaine.

 

5 – Le troll

Mention spéciale pour lui, bien joué mec

 

6 – Jean-Michel déter

On ne lâche rien ! En même temps à Pont-Saint-Pierre normal qu’il doit pas y avoir grand monde…
Ou alors peut-être qu’il a juste gagné aux chaises musicales ? En fait, c’est probablement l’explication la plus plausible.

 

7 – L’homme cône

On est pas tout à fait certains de son objectif initial, mais en attendant ce génie incompris a réussi à pas mal percer sur les réseaux sociaux.

 

8 – Le mec pas sûr de pourquoi il est là

Pas content, pas content.

 

9 – Le mec sûr de pourquoi il est là

Oh, wait.

 

10 – Le punk à chien

À moins que ce ne soit un éleveur déguisé en poulet ? En fait, mieux vaut ne même pas savoir.

 

11 – L’opportuniste

On vous voit.

 

12 – L’opportuniste bis

On vous voit aussi mes petits folaillons !
Après le pouvoir du pull, le pouvoir du gilet ?

 

13 – Le Gillette jaune

Oui.

 

14 – L’infiltré

Non c’est faux.

 

15 – L’infiltré bis

. . .  En fait ce pays part vraiment en couille.

 

16 – Le nostalgique

 

17 – Le daltonien

 

18 – Le festif

« En voituure les voyageuuurs… La chenille part toujours à l’heure ! » Pas pour les voitures qui attendent derrière par contre.

 

Pour conclure, il est donc essentiel de garder à l’esprit que les gilets jaunes restent avant tout un mouvement diversifié et ouvert, fort de ses différences et de ses propres atouts.
Par contre, pour une fois qu’on avait une excuse « à peu près » valable pour ne pas venir en cours, il fallait qu’ils fassent ça un samedi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *